65 – Faire de la Ville un employeur exemplaire

La municipalité relancera la démocratie sociale en ouvrant des négociations autour de 4 priorités : la résorption de la précarité des emplois dans l’ensemble des services publics locaux, la réduction des horaires atypiques de travail dans les services municipaux (notamment pour les personnels de ménage), le développement de la formation du personnel (en premier lieu pour les agents de police) et les conditions de travail et de rémunération des travailleurs sociaux (CCAS).


CarreRouge Engagement cassé : il y a encore des contrats horaires dans les écoles.

Début 2016 quelques mouvements de grève de certains personnels municipaux montrent que l’engagement n’est pas tout à fait atteint pour le moment.

Début 2018 Plusieurs éléments ce mois-ci :

  • La délibération n° 50 (3496) PERSONNEL MUNICIPAL – Précisions sur certains emplois : ouverture au recrutement d’agents contractuels.
    Il s’agit de 3 postes d’ingénieur territorial.
    Une des priorités devait être la résorption de la précarité des emplois … en créant des postes de contractuels ?
  • Sur la qualité de la ville en tant qu’employeur, il est difficile de se faire une opinion à travers les délibérations, il vaut mieux aller discuter avec les gens. Le Postillon a été rencontré des agents de la ville et raconte ces discussions dans le numéro 45. L’article s’intitule :  La mairie nage en plein « Buen vivir ». Il faut acheter le numéro pour découvrir que tous les agents de la ville ne se sentent pas bien et surtout, que la situation évolue vers des situations de plus en plus difficile à vivre. La réduction de la précarité et des horaires atypiques semblent complètement oubliés.

Décembre 2014
DELIBERATION N° 23 – (E 018) – PERSONNEL DES SERVICES MUNICIPAUX – Mise en oeuvre du décret n° 2009-1594 du 18 décembre 2009.
Ndlr : Mise en place de l’indemnité de départ volontaire.
Pour : 42 RCGE
Contre : 8 PS, 7 LR-UDI
Non vote : 2 FN

Octobre 2015
DELIBERATION N° 3 – (E 002) – PERSONNEL DES SERVICES MUNICIPAUX – Protection sociale : participation de la collectivité
Pour : 42 RCGE, 8 PS, 2 FN
Non vote : 7 LR-UDI

Juin 2016
DELIBERATION N° 10 – (E 008) – PERSONNEL DES SERVICES MUNICIPAUX – Protocole égalité des droits.
Adoptée à l’unanimité

Novembre 2016
DELIBERATION N° 33-( 232) – PERSONNEL MUNICIPAL – télétravail : phase expérimentale
Adoptée à l’unanimité

Décembre 2016
DELIBERATION N° 70-( 254) – PERSONNEL MUNICIPAL – Programme pluriannuel d’accès à l’emploi titulaire suite à la loi du 12 mars 2012 modifiée par la loi du 20 avril 2016.
Pour : RCGE, PS
Non vote :
LR-UDI
Hors salle :
FN

Mai 2017
DELIBERATION N° 31-( 1254) – PERSONNEL MUNICIPAL – Modalités d’application de la dérogation au contingent de 25 heures supplémentaires par mois.
Pour : RCGE, EAG, PS
Non vote : LR-UDI, FN

Novembre 2017
DELIBERATION N° 57-( 2968) – PERSONNEL MUNICIPAL – Compte Personnel de Formation
Pour : RCGE, EAG, PS
Abstention : LR-UDI, FN

DELIBERATION N° 58-( 2969) – PERSONNEL MUNICIPAL – Partenariat de formation professionnelle territorialisée entre la Ville de Grenoble et le CNFPT
Adoptée à l’unanimité

Décembre 2017
DELIBERATION N° 28-( 3737) – PERSONNEL MUNICIPAL – Déploiement du télétravail
Pour : RCGE, PS, FN
Contre: EAG
Abstention : LR

DELIBERATION N° 29-( 3484) – PERSONNEL MUNICIPAL – Autorisation de verser des aides aux agents de la Ville de Grenoble ayant fait l’avance de frais pour des équipements spécifiques (semelles orthopédiques).
Adoptée à l’unanimité

Février 2018
DELIBERATION N° 50-( 3496) – PERSONNEL MUNICIPAL – Précisions sur certains
emplois : ouverture au recrutement d’agents contractuels
Ndlr : Cela n’augmente pas la précarité de recruter des agents contractuels ?
Pour : RCGE, EAG, PS
Contre : LR
Abstention : FN