Conseil des 26 et 30 juin 2017

Durée du conseil : 5 h 38

  • Introduction  : 15 min
  • Questions orales : 32 min
  • 8 premières délibérations : 3h 15
  • 95 autres délibérations : 1h 30

Pour la première fois il y a plus de 100 délibérations à un conseil. Dans les débats, les gens des bibliothèques ont voulu intervenir sans que ce soit prévu, Monsieur Breuil a chanté, un élu RCGE s’est fait insulté. Tout est comme d’habitude à défaut d’être normal.

La délibération 31 – 2106  précise la composition des commissions permanentes. Tous les élus participent sauf Madame d’Ornano (FN).

Les délibérations sont particulièrement bien rangées dans l’ordre du jour comme on peut le voir dans le tableau des votes, ce qui montre que :

  • Pour le budget (délibs 3 à 8) : les comptes de gestion sont votés à l’unanimité. Pour les comptes administratifs, tous les groupes d’opposition votent contre.
  • Pour les affaires culturelles (délibs 32 à 42) : le groupe LR-UDI ne participe pas au vote. Peu compréhensible, cela semble lié à leur refus de participer au comité d’avis (pour le soutien aux opérateurs culturels) auquel ils sont conviés.
  • Pour l’urbanisme aménagement (délibs 84 à 90) : Le groupe LR-UDI est contre, les groupes PS et FN s’abstiennent. Je ne sais pas interpréter !

Ce mois-ci parmi les 46 délibérations que j’ai pu lier à un engagement :
→ 7 concernent l’engagement 26 : Faire de Grenoble une ville co-éducatrice
→ 5 concernent l’engagement 86 : Mobiliser des moyens pour la convivialité dans tous les quartiers
→ 4 concernent l’engagement 112 : Vive les services publics intercommunaux
Et 2 engagements sont entamés, du moins dans les délibérations  :
61 – Utiliser le levier de la commande publique
97 – Recentrer la police municipale sur ses missions essentielles

Remarque : Le 30 juin, il y a eu un conseil municipal avec une seule délibération :
DELIBERATION N° 1-( 2315) – CONSEIL MUNICIPAL – Election des délégués supplémentaires et des suppléants en vue de l’élection des Sénateurs.
Chacun semble avoir voté pour la liste présentée par son groupe : rien à dire.

Votes des délibérations :

Les 103 délibérations Les 8 premières délibérations
20170626TtesDelib 201706261Delib

Votes divergents :

  • 1 RCGE

Amendements : 9

  • 6 RCGE adoptés
  • 3 LR-UDI repoussés

Pour ces 103 délibérations et 102 votes, il y a eu :

  • 35 votes unanimes
  • 1 délibérations votées uniquement par le groupe RCGE

Tableau 2017 06
Vidéo du conseil du 26 juin
Compte rendu du Conseil Municipal du 26 juin 2017
Vidéo du conseil du 30 juin
→ Compte rendu du conseil municipal du 30 juin 2017

Conseil du 22 mai 2017

Durée du conseil : 4 h 20

  • Introduction et questions d’actualités : 30 min
  • Présentation et discussion de la pétition citoyenne sur les bibliothèques et leur fonctionnement : 2 h
  • 5 premières délibérations : 1 h 50
  • 58 autres délibérations : 50 min

La décision par rapport à l’interpellation citoyenne concernant les bibliothèque, à savoir une délibération ou une votation, est reportée au prochain conseil municipal.

Les difficultés financières, qui ont conduit au plan sauvegarde des services publics locaux, a touché de nombreux aspects de la vie municipale, mais tout semble passer derrière les bibliothèques. Je trouve les réactions par rapport aux bibliothèques excessives.
Il n’y aura pas de création de places de crèches, les associations qui aident les migrants devront faire avec toujours les mêmes moyens et leurs difficultés … visiblement tout cela n’est pas grave tant qu’on ne touche pas ni aux bibliothèques, ni aux tarifs de stationnement !

Tout cela me met assez mal à l’aise : la solidarité ce n’est pas tout de suite !

Ce mois-ci parmi les 26 délibérations que j’ai pu lier à un engagement :
→ 4 concernent l’engagement 27 : Créer 200 places publics d’accueil petite enfance. A défaut de créer ces places, la municipalité aide les crèches associatives.
→ 1 concerne le Plan Air Energie Climat. Une nouvelle page regroupera les engagements spécifiquement attaché à cette action.

Votes des 52 délibérations :

Les 52 délibérations Les premières délibérations
201705TtesDelibs 2017051Delibs

Votes divergents :

  • 1 RCGE

Amendements : 0

Pour ces 52 délibérations et 51 votes, il y a eu :

  • 21 votes unanimes
  • 0 délibérations votées uniquement par le groupe RCGE

→ Tableau 2017 05
Vidéo du conseil
Compte rendu du Conseil Municipal du 22 mai 2017

Conseil du 10 avril 2017

Durée de conseil : 5h 20 min

  • Introduction et questions orales : 20 min
  • 3 premières délibérations : 1 h 25 min
  • 58 autres délibérations : 3 h 35

Le ton des discussion : je ne sais pas quelle bon vent soufflait, ce jour là, sur le conseil mais le ton des discussions était acceptable et, si ce n’est le son trop bas de la vidéo, il aurait presque été écoutable jusqu’à la fin ! Pourvu que ça dure …

On s’oublie ?  Dans le conseil du mois d’avril 2016, la délibération 6 (A005) concernait le retrait de la Ville de Grenoble du protocole d’intention relatif à la ligne ferroviaire à grande vitesse Lyon-Turin, et, citoyennes, nous nous en étions réjouies.

Dans le postillon n°40 d’avril-mai 2017, nous apprenons que des élus Rouge et Vert (groupe RCGE),  ont voté à la Métropole, le 6 février dernier, un vœu pour conditionner le soutien de 227 millions d’€uros au Lyon – Turin « à la démonstration de bénéfices indiscutables pour l’agglomération tant pour le report modal du fret que pour les voyageurs« . (Cet article n’est pas sur leur site, il faut acheter le numéro !)

Ce n’est pas parce que le projet de TGV Lyon-Turin n’est pas cité dans les 120 engagements qu’il faut faire n’importe quoi !!!!!

A propos des comptes rendus : → Le point sur la modification du codage des délibérations

Ce mois-ci parmi les 33 délibérations que j’ai pu lier à un engagement :
→ 3 concernent l’engagement 16 : Coopération décentralisée
→ 5 concernent l’engagement 80 : Les grands projets urbains

Votes des 61 délibérations :

201704TtesDelibs

Votes divergents :

  • 2 RCGE

Amendements : 2

  • 2 RCGE adoptés

Pour ces 61 délibérations et 60 votes, il y a eu :

  • 22 votes unanimes
  •   2 délibérations votées uniquement par le groupe RCGE

Tableau 2017 04
Vidéo du conseil
Compte rendu du Conseil Municipal du 10 avril 2017

Conseil du 6 mars 2017

Durée de conseil : 4h 40

  • 3 questions orales : 32 min
  • 6 premières délibérations : 3h 30 min
  • 36 autres délibérations : 30 min

Parmi les questions orales : Madame Salat revient, toute fière, sur l’annulation par le tribunal administratif du tarif solidaire pour le stationnement des résidents. Elle finit son intervention par (on met toujours le plus important à la fin) : quand les remboursement auront-ils lieu ?
Peu importe ses explications peu claires, le fait est  : elle a fait annuler un tarif solidaire.

Retour en arrière : Comme l’a remarqué, à ses dépends, Le postillon, en décembre 2016 a été voté, à l’unanimité, la  délibération 029 – 0321  concernant la facturation des frais de suppression de l’affichage sauvage …. (L’article n’est pas sur leur site, il faut acheter le n° 40). Plus grave que seulement mesquin, d’autant plus que l’affichage libre n’a pas augmenté.
Que veulent-ils : une ville musée, bien propre sur elle ? Et pourquoi pas demander à un adolescent épanoui d’avoir une chambre rangée ? C’est quand la chambre d’un adolescent est rangée ou qu’il n’y a plus d’affichage sauvage dans une ville qu’il faut se poser des questions, et intervenir.

Ce mois-ci parmi les 27 délibérations que j’ai pu lier à un engagement :
→ 1 concerne l’engagement 29 : Réussir la passerelle vers l’école maternelle
Présentation : Renforcement de l’accueil des moins de trois ans dans les écoles
→ 4 concernent l’engagement 25 : Investir sur la jeunesse
Mobilité international, soutien à la mission locale et aux associations socio-culturelles
→ 5 concernent l’engagement 26 : faire de Grenoble une vile co-éducatrice
Projet EXPIRE, contrat avec la CAF pour l’accompagnement à la scolarité, …

Votes des 42 délibérations :

Toutes les délibérations (42)
201703TtesDelib
Premières délibérations (6)
2017031Delib

Votes divergents :

  • 1 PS

Amendements : 3

  • 2 EAG repoussés
  • 1 LR-UDI adopté

Pour ces 42 délibérations et 43 votes, il y a eu :

  • 17 votes unanimes
  • 2 délibérations votées uniquement par le groupe RCGE

Tableau 2017 03
Vidéo du conseil
Compte rendu du Conseil Municipal du 6 mars 2017

Conseil du 6 février 2017

Durée de la vidéo 6 h 20 une durée de conseil de 5h 18 :

  • Introduction du maire : 7 min
  • 2 interventions sur le projet Coeur de ville / coeur de metropole : 13 min
  • 4 questions orales : 41 min
  • 7 premières délibérations : 3h 10 min
  • 62 autres délibérations : 1 h 07 min

Socialiste, mais pas sociale ?
Suite à un recours de madame Salat, élue du groupe Rassemblement de gauche et de progrès (PS), le tribunal administratif a annulé la grille tarifaire solidaire du stationnement résident à Grenoble, une grille de 11 paliers de 10 à 30 € en fonction  du revenu.

Et donc :

  • les riches n’ont jamais honte (ce n’est pas nouveau)
  • au partie socialiste, certains se battent pour faire économiser aux plus riches quelques euros par mois au détriment de moins riches qu’eux.

Un autre groupe

Deux élus  se sont détachés du groupe RCGE pour former un nouveau groupe EAG : Ensemble à gauche. C’est vrai que pour être ensemble, il faut au moins être deux !
Personnellement que 2 élus décident, en milieu de mandat, de former un autre groupe me gêne intellectuellement. Quel est le programme de ce groupe ?
En tant qu’électrice, j’ai l’impression que ces 2 personnes se moquent des électeurs.

Ce mois-ci parmi les 39 délibérations que j’ai pu lier à un engagement :
→ 2 concernent l’engagement 107 : Faire de la culture pour tous et partout dont la délibération 003 – 0377 qui fixe la politique culturelle de la ville : Culture Modalite-s d’accompagnement
→ 3 concernent l’engagement 21 : Améliorer la progressivité de la tarification sociale des services publics
→ 1 concernent l’engagement 44 : Réduire la quantité de déchets, réparer, Réemployer, Recycler

A noter : les délibération relatifs au projet Cœur de ville – cœur de métropole sont rassemblés dans une page spécifique.

Votes des 69 délibérations :

Toutes les délibérations (69)
201702TtesDelib
Premières délibérations (7)
2017021Delib

Votes divergents :

  • 5 PS

Amendements : 3

  • 1 EAG rejeté
  • 2 RCGE adoptés

Pour ces 69 délibérations et 64 votes, il y a eu :

  • 34 délibérations votées à l’unanimité
  • 5 délibérations votées uniquement par le groupe RCGE

Tableau 2017 02
Vidéo du conseilCompte rendu du Conseil Municipal du 6 février 2017

Conseil du 19 décembre 2016

Durée de la vidéo 7h 35 pour une durée de conseil de 6h 50 :

  • Intervention des bibliothécaires :  20 min
  • 3 questions ouvertes : 1h 5 min
  • 10 premières délibérations : 4h 30min
  • 84 autres délibérations : 55 min

Le saviez-vous ?
En 2007, M Jean-Paul Fougère, alors directeur de cabinet du premier ministre, M François Fillon, prétendait déjà « faire mieux avec moins« . ( Le Monde Diplomatique de février 2017 dans l’article : « De qui François Fillon est-il le prête nom ? »).
Voilà, voilà.

Ce mois-ci parmi les 36 délibérations qui concernent un engagement :
103 : Redéfinir en transparence la répartition des subventions aux clubs et associations : 5 délibérations
109 : Soutenir fortement les pratiques artistiques et culturelles : 4 délibérations
66 : Revenir au triptyque originel Universités – Recherche – Industrie. : 2 délibérations.
Un des deux  projette d’illuminer la tour Perret. C’est pour faire plaisir au FN et au LR ?

A noter :
DELIBERATION N° 8-( 317) – DOMAINE PUBLIC – Marchés de Grenoble : fixation des jours et heures de tenue des marchés, fixation des tarifs applicables au 1er janvier 2017 et création de la commission consultative des marchés.

Une délibération importante que je n’ai pu relier à aucun engagement.
Télécharger le détail de la délibération 008 – 0317 : à partir de la page 10 il y a le projet de règlement des marchés

Votes des 94 délibérations :

Toutes les délibérations (94)
TtesDelib201612
Premières délibérations (10)
1Delib201612

Votes divergents :

  • 9 RCGE

Amendements : 0

Pour ces 94 délibérations et 92 votes, il y a eu :

  • 28 délibérations votées à l’unanimité
  • 30 délibérations votées uniquement par le groupe RCGE

Tableau 2016 12
Vidéo du conseil
Compte rendu du conseil municipal du 19 décembre 2016

Conseil du 7 novembre 2016

Durée 6h 20 :

  • Questions ouvertes : 25 min
  • 7 premières délibérations : 4h 45
  • 59 autres délibérations : 1h

Au conseil ce soir là, on a pu :

  • Voir Monsieur Breuil quitter le conseil municipal par ce qu’il fait de la musique classique et a les oreilles sensibles.
  • Etre (un peu) rassurée sur le coût de  rénovation de la tour Peret : il devrait y avoir une souscription et rien n’est prévu avant 2019.
  • Constater que le nombre de votants du budget participatif a augmenté de manière significative par rapport à 2015
  • Entendre Monsieur Piolle intervenir 2 fois dans les discussions : auprès de Monsieur Cazenave (à 1h 14 de la vidéo) et auprès de Monsieur Chamussy (à 3h 16 de la vidéo) pour leur demander d' »arrêter leurs insultes » et de « tenir leur langage ».

Quelques uns des engagements concernés par ce mois où 49 délibérations sont directement liées à un engagement :

Votes des 84 délibérations (dans les 7 premières délibérations, seules 2 ont été soumises à un vote)

ttesdelib201611

Votes divergents : 10

  • 6 RCGE
  • 4 LR-UDI

Amendements : 4

  • 3 RCGE adoptés
  • 1 LR-UDI repoussé

Pour ces 84 délibérations et 79 votes, il y a eu :

  • 47 délibérations votées à l’unanimité
  • 9 délibérations votées uniquement par le groupe RCGE

Tableau-2016-11
Vidéo du conseil
Compte rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2016

Conseil du 26 septembre

Durée 5h 50 :

  • Intervention du CLUQ sur la question du stationnement : 1h 20
  • Question ouverte : 10 min
  • 4 premières délibérations : 3h 20
  • 59 autres délibérations : 1h

A noter à partir de ce mois de septembre des modifications dans les comptes rendus des conseils municipaux. Elles rendent les comptes rendus moins clairs. → des précisions

Intervention du CLUQ : Pétition citoyenne demandant l’abrogation de la délibération 009-A022 du 20 mai 2016 relative à la tarification du stationnement.

Après la présentation du CLUQ, insistant sur leur demande de concertation avec les habitants pour la politique de stationnement et particulièrement du ticket résident, les réponses des différents groupes politiques n’ont pas abordé la concertation.

La 2° intervention du CLUQ insiste sur la question de la concertation, sans beaucoup plus de réaction dans les réponses des membres du conseil municipal. Me Comparat parle d’écoute des habitants et d’évaluation de la politique, de futurs concertations sur certains points et du coût de l’abrogation de la délibération. Le conseil ne votera pas sur le contenu de cette pétition qui fera l’objet d’une votation citoyenne.

Dans la conclusion, pleine d’humour, du CLUQ l’orateur rappelle que l’engagement n°1 est de co-construire les projets avec les habitants …

La pétition est refusée et ne donnera pas lieu à un vote au conseil municipal, mais elle fera l’objet d’une votation citoyenne.

Le groupe RCGE semble avoir un vrai problème avec la concertation aussi bien en interne, (voir le dernier numéro du Postillon), qu’avec les grenoblois. Quand les verbes co-construire, participer, concerter, consulter … s’appliquent aux habitants, parents, jeunes, riverains, usagers … dans 19 engagements (1, 2, 3, 7, 8, 9, 10, 11, 16, 26, 33, 35, 49, 67, 68, 78, 80, 93, 119), avoir un problème avec la concertation, est ennuyeux !

Ce mois-ci parmi les 40 délibérations que j’ai pu liés à un engagement :
→ 4 concernent l’engagement 71 : Rénover l’action sociale
→ 1 concerne l’engagement 120 : Fiscalité locale

Votes des 63 délibérations : (après les premières délibérations le FN a systématiquement non-voté … je n’ai pas entendu d’explications dans la vidéo)

Toutes les délibérations (63)
ttesdelib201609
Premières délibérations (4)
1delib201610

Votes divergents :

  • 6 RCGE

Amendements :

  • 2 RCGE adoptés
  • 1 LR-UDI rejeté

Pour ces 63 délibérations et 60 votes, il y a eu :

  • 4 délibérations votées à l’unanimité
  • 9 délibérations votées uniquement par le groupe RCGE

tableau 2016 09
Vidéo du conseil
Compte rendu du conseil municipal du 21 septembre 2015

Conseil du 18 juillet 2016

Durée : 2h 57

Les groupes d’opposition sont revenus sur le plan sauvegarde des services publics locaux : discours habituels. Ils se sont drapés dans leur dignité et ont, une fois de plus, quitté le conseil. Lors des 5 derniers conseils, celui-ci inclus, il y a 4 conseils où au moins un des groupes d’opposition a quitté le conseil avant la fin.

Et ce n’est pas mieux en dehors du conseil, ils ont réussi à fâcher tout le monde.
BRAVO !

  • quand tout le monde veut plus d’argent, répartir la diminution de budget sur l’ensemble des actions pour ne rien sacrifier semble être un bon moyen de fâcher tout le monde. Chacun aurait préféré que les restrictions concernent les autres !
  • ils ont touché à des symboles sacrés de la culture ! Aïe
  • ils ont proposé un ensemble de mesures plutôt qu’un truc simple, et à court terme.
    On est tellement habitués à ce que les politiques nous prennent pour des quiches avec des propos simplistes, qu’en face d’autre chose, on ne sait plus très bien quoi penser.

A l’automne 2015 Le  Postillon 32 en a déjà parlé dans  : « Les bienfaits du Piollisme : une colère pour tous« . Seulement voilà, une colère qui dure, c’est ennuyeux.

2 suggestions :
– pour renflouer les caisses : vendre la tour Perret, en l’état, livraison à charge de l’acheteur
– pour faire des économies à plus long terme : virer les communicants, vous savez ces gens qui sont capables d’écrire que de NE PAS pouvoir créer 200 places de crèches c’est MIEUX que de pouvoir les créer, etc …

Votes des 59 délibérations (en noir les absences) :

ttesdelibs-2016-07

Vote divergent :

  • 1 RCGE

Amendements :

  • 1 RCGE adopté

Pour ces 59 délibérations et 58 votes, il y a eu :

  • 36 délibérations votées à l’unanimité
  • 19 délibérations votées uniquement par le groupe RCGE

tableau 2016 07
Vidéo du conseil
Compte rendu du Conseil Municipal du 20 juillet 2015

Conseil du 20 juin 2016

Durée : 7h 08 min
Question d’actualité : 1h
Premières délibérations : 5h 20, dont 3h 15 sur les délibérations budgétaires en l’absence du maire.

Délibérations sur les comptes de gestion et administratifs 2015 :
La discussion a duré 3h 15. Télécharger la présentation : Compte administratif 2015

La baisse de la dotation de l’état : petite comparaison des chiffres avancés dans la discussion (Temps à partir du début de la vidéo).
A priori toutes ces personnes disposaient des mêmes informations.

Mr Sabri 1h 11′ 5,4 M€ (dotation état) + 0,6 M€ (autres dotations)  6,0 M€
Mr Chamussy 1h 44′ Baisse entre 2008 – 2013 et 2014 – 2019 de 70 M€
Soit une baisse moyenne par an de
11,7 M€
Mr Safar 2h 33′ 5,4 M€ – baisse dotation de l’état
4 M€ – hausse de la fiscalité
 1,5 M€
Me d’Ornano 3h 11′ 5,9 M€ Baisse de la dotation de l’état
3,9 M€ Hausse de la fiscalité
 2,0 M€

Mr Safar et Me d’Ornano ont fait presque le même calcul, en notant la hausse de 4 M€ de la fiscalité, mais il y a aussi une baisse de 6M€ classée en Autres recettes dans le document de Mr Sabri dont ils n’ont, curieusement, pas tenu compte.
Les chiffres donnés par Mr Chamussy ont le mérite de bien exprimer le contexte budgétaire des années 2014-2019.

La proportion de cette baisse dans le budget de la ville :
Mr Safar estime que la baisse (celle qu’il a bien voulu compté) représente 1% du budget de la ville, et Mr Chamussy que cette baisse représente 4 % du budget de la ville. SI 1,5 M€ représente 1%, alors les 6M€ cités par Mr Sabri, représentent 4% du budget. On garde 4%.
Seulement voilà, il est impossible de baisser de 4% : les frais de personnel, le chauffage dans les écoles, le budget du CCAS, le remboursement des emprunts, …. Toutes les dépenses d’une ville ne sont pas « ajustables » de la même manière, donc il ne s’agit pas d’une baisse de 4% du budget global de la ville, mais d’absorber une baisse de 4% sur les dépenses qui peuvent être ajustées.

Si on exclut une hausse des impôts ou la vente du patrimoine qui n’a qu’un temps, les subventions accordées aux associations sont un volet d’ajustement du budget qui ne demande pas de réorganisation. 2015 est le début de la baisse de la dotation de l’état, les subventions accordées par les villes à différentes associations, travaillant dans l’action sociale, risque de voir baisser leurs subventions. Et ce sont les populations les plus fragiles qui seront touchées par ces baisses au bout du compte.
Le gouvernement, qui a décidé ces baisses, ne peut pas ignorer cette conséquence, ils ne sont pas incompétents à ce point.

Bien sur si, la municipalité (précédente par exemple) avait surtout subventionné des actions vers les classes les plus favorisés de la population, on pourrait faire des économies sans toucher à l’action sociale  …. Cette remarque m’est venue en écoutant les propos outrés de certains élus de l’opposition à chaque fois qu’une action sociale est touchée.

Remarque générale :
En écoutant le discours des groupes d’opposition, on constate que :

  • quand le groupe RCGE suit ses engagements, cela ne va pas puisque c’est le programme du groupe RCGE
  • quand il ne les suit pas, ou ne peut pas les suivre, ça ne va pas non plus puisqu’il ne suit pas ses engagements.

Du coup, citoyennes, quoiqu’ils fassent, c’est mort pour eux.

Le plan sauvegarde des services publics locaux
Ce n’est pas le propos des délibérations, mais tout le monde en a parlé, alors moi aussi !

  • Je n’aime pas la petite phrase, à la fin de l’introduction de Mr Piolle :
    « Il ne s’agit pas de faire moins, il s’agit de faire mieux, et surtout différemment »
    Avec moins d’argent, on va faire mieux ? C’est une invite pour le gouvernement à baisser encore la dotation aux communes ? Cette phrase a un désagréable goût de comm’, dans le pire sens du terme. Faire différemment aurait pu passer, mais faire mieux … franchement, il ne faut nous prendre pour des quiches !
  • Pour une fois je suis d’accord avec les groupes d’opposition : un document sur les économies budgétaires prévues sans aucun montant c’est …. bizarre, et là je suis gentille.
  • La fermeture de bibliothèques dans le sud de la ville : est-ce que le coût social et symbolique ne sera pas supérieur à l’économie budgétaire ?

Mais ce plan est un plan pour répartir la baisse des dotations sur l’ensemble des dépenses de la ville et, donc, épargner autant que possible les subventions aux associations, et l’action sociale. C’est son mérite.

Toutes les délibérations (77)
TtesDelib 2016 06
Premières délibérations (10)
1Delibs 2016 06

Vote divergent :

  • 4 RCGE : 2 votes contre et 2 non-votes

Amendements :

  • 3 RCGE adoptés

Pour ces 77 délibérations et 82 votes, il y a eu :

  • 38 délibérations votées à l’unanimité
  • 28 délibérations votées uniquement par le groupe RCGE

Tableau 2016 06
Vidéo du conseil
Compte rendu du Conseil Municipal du 20 juin 2016