Budget de la ville

Le budget suscite pas mal de délibérations, et voir, en grands volumes, comment la mairie gère la baisse de la dotation de l’état est intéressant.
Les informations de cette page sont tirées du site de Grenoble :
Budget de la ville

Baisse de la dotation de l’état vers les communes :

  • en 2014 baisse de                                2  millions €
  • en 2015 nouvelle baisse de 6 millions   2 + 6 millions €
  • en 2016 nouvelle baisse de 6 millions   2 + 6 + 6 millions €
  • en 2017 nouvelle baisse de 6 millions   2 + 6 + 6 + 6 millions €

soit une baisse de 20 M€ sur les crédits de fonctionnement en 2017 par rapport aux crédits de fonctionnement de 2013.

Budget primitif de la ville en 2015

Il est de 370 M€, réparti en :
– fonctionnement :   281 M€
– investissement :      89 M€

Remarque : Il y a aussi 35,5 M€ de remboursement de la dette de la ville. Je n’ai pas encore très bien compris si cette somme impacte le fonctionnement ou l’investissement. Des que ce point est précisé, je complète cette page, mais je ne vois pas comment cela pourrait améliorer quelque chose …

L’investissement concerne les achats importants : achats immobiliers, matériels couteux (équipement par ex. une déneigeuse), les constructions.

Le fonctionnement : tout le reste, soit :

  • les rémunérations : salaires, primes, indemnités d’élus : 131 millions
  • le fonctionnement de la mairie, et des établissements gérés par les mairie (par exemple les écoles)
  • les subventions aux associations soit : le sport, la musique, l’aide aux personnes âgées,la culture,  l’animation des quartiers, l’aide aux personnes en difficultés ou fragilisées.

Les rémunérations ont déjà été diminuées en 2014 puisque les indemnités des élus ont baissé. Elles sont peu compressibles, pour les maintenir au niveau actuel, il faudra diminuer le nombre de salariés.
Il reste donc en frais de fonctionnement : 281 – 131 = 150 millions d’euros

Le fonctionnement des services est en cours de réduction. Pour les services de la mairie proprement dits, il est demandé une diminution des frais de fonctionnement de 30% en 2016.

Il reste les subventions aux associations pour ajuster le budget, il est clair que cela va être difficile pour les associations. Dans les mairie qui auront moins le soucis de limiter leur propres dépenses ( rémunérations et fonctionnement) les subventions aux associations seront encore plus diminuées.

Ce gouvernement prétendument de gauche met donc les municipalités dans l’impossibilité de faire autrement que de diminuer les subventions aux associations, qui, chacune à leur manière, travaille sur le lien social.