Première interpellation citoyenne

Octobre 2016 à propos de la tarification du stationnement

Le conseil municipal est saisie par le CLUQ au conseil de septembre 2016. Cette pétition est refusée, elle ne donne pas lieu à un vote mais fera l’objet d’une votation citoyenne.

Proposition soumise à la votation :

Nous demandons à la Ville de Grenoble d’abroger la délibération relative à la tarification du stationnement adoptée par le Conseil municipal le 20 juin 2016. Cette abrogation doit permettre de mettre en place un diagnostic partagé conduisant à l’élaboration de plusieurs solutions qui seront soumises à une consultation.

Résultats :

  • Oui : 4 515 voix (66%)
  • Non : 2 079 voix (31%)
  • Blanc : 190 voix (3%)

Voir sur le site de la mairie

La proposition est rejetée. Indépendamment du résultat, ce n’est pas un succès pour l’équipe municipale → Voir le conseil du 26 septembre 2016

Suite :
Début 2017
Madame Salat, élue du groupe Rassemblement de gauche et de progrès (PS), a déposé un recours au tribunal administratif. Celui-ci a décidé d’annuler la grille tarifaire solidaire du stationnement résident à Grenoble, une grille de 11 paliers de 10 à 30 € en fonction  du revenu. La municipalité a fait appel, mais une première conséquence est que, déjà, d’autres villes ont renoncé à mettre en place une tarification solidaire pour le stationnement …(voir les conseils de février et mars 2017)

Novembre 2017
L’amende 17 € pour défaut de paiement du stationnement disparaît au niveau national, Le paiement du stationnement passe à la gestion de l’espace public. L’amende est fixée à 35 € à Grenoble. (Document de présentation au CM)